TEST – Singularity

Slabre 24 septembre 2011 0 commentaire (Réagissez !)
TEST – Singularity

Singularity

Développé par Raven Software et édité par Activision, Singularity est un FPS qui nous met dans la peau d’un soldat américain envoyé sur une île russe nommée Katorga 12. En reconnaissance, ce soldat que nous incarnons découvrira que l’île sur laquelle nous sommes a été le lieu d’expériences hors du commun sur l' »E99″. En effet, sur cet île on va pouvoir modifier le temps… et même faire vieillir des objets (ou leur rendre leur forme initiale) ainsi que des ennemis afin de les réduire en poussière.

Graphismes / Jouabilité : 15/20

Singularity fait partit des jeux dont j’apprécie l’environnement dans lequel nous sommes… une île où on se retrouve seul dès le début. Les textures utilisées sont bien faites, et je n’ai pas eu à faire face à de soucis d’aliasing sur ma version PC et ça à tout l’air du contraire sur console malheureusement. En revanche… j’ai eu beaucoup, beaucoup trop de soucis de clipping, là où on doit rester 10 secondes à attendre que le tout se charge correctement. Dommage… Sinon au niveau des armes spécifiques au jeu, les effets ne sont pas si mal, j’ai assez apprécié ces derniers. Le moteur utilisé dans ce jeu est un de mes préférés (Unreal Engine 3) et comme j’ai l’habitude de ce dernier, j’ai beaucoup aimé joué à ce jeu et j’ai pris du plaisir à le terminer.

Singularity

Bande Son : 16/20

Les musiques utilisées ont été, je trouve, bien choisis pour l’environnement dans lequel nous sommes, que ce soit au jour le jour ou dans les années 50 (lorsque l’on remonte le temps). Les sons des armes ne m’ont pas choqué non plus, les bruitages des balles ou des armes spéciales au jeu sont plutôt correctes elles aussi. Autre point sonore également, le bruit de tous les humains zombifiés, on ressent bien les hurlements et on arrive à détecter à quel monstre chaque cri correspond.

singularity

Scénario / Durée de vie : 14/20

Au niveau du scénario, j’ai été conquis par le concept, mais déçu par certains points. Quand je parle du concept, je parle de tout ce qui tourne au niveau du temps, de sa modification, de pouvoir faire vieillir, etc… Mais d’un autre côté, comme je l’ai précisé, certains points m’ont déçus, notamment la prévision des évènements. Par exemple, dès le début on savait que les 2 hélicos allaient se crasher sur l’île… mais au final on est tout seul (enfin presque) et c’est pas plus mal. En tout cas, une chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’est la fin. Je ne vais pas vous la dévoiler évidemment, mais on a le choix, on peut décider de ce que l’on va faire !

Singularity

Petite remarque :

Activision et Raven Software, éditeur et développeur du jeu, ont un autre FPS en commun, et je l’ai d’ailleurs ressenti tout de suite ! C’est bien sûr le dernier Wolfenstein (dont je ferais bien un test…), qui tourne également autour du temps ! En effet il est possible de ralentir le temps dans le jeu pour pouvoir mieux atteindre nos ennemis… mais au niveau du moteur graphique, c’est le même, il n’y a pas photo.