TEST – Samsung Galaxy S sous Android 2.2 Froyo

Slabre 30 janvier 2011 5 commentaires (A votre tour !)

Après le merveilleux test du Motorola Defy que je vous ait fait, on enchaine ce mois-ci avec un deuxième test, celui du Samsung Galaxy S, mis à jour sous la 2.2 Froyo officiel !

Avant qu’on ne m’accuse, je vais vous expliquer comment j’ai eut ce merveilleux Galaxy S. Si vous me suivez sur Twitter (@Slabre), j’avais dit que ma mère avait eut le Galaxy S pour les fêtes de Noël. Mais avec le temps elle a trouvé que ce smartphone était trop compliqué pour elle, et trop complet également par la même occasion. Elle a donc décidé de me le céder, et pour faire bien, j’ai donné mon Defy (voyez le test du Motorola Defy) à mon frère.

Ensuite, certains allaient certainement me reprocher dans les commentaires d’avoir fait ce test « trop en retard ». Oui, je suis d’accord avec vous, le Samsung Galaxy S est déjà sorti il y a quelques mois. Mais, premièrement, tout le monde n’a pas eut la chance de le voir en vrai ou de l’avoir eut entre ses mains, et deuxièmement, c’est un avis, des impressions supplémentaires d’une autre personne sur le web, ce qui va contribuer au choix d’un smartphone de n’importe qui.

Je pense que c’est tout ce que j’avais à dire… alors je lance le feu vert pour le test du Samsung Galaxy S, mise à jour sous Android 2.2 Froyo !

Contenu de la boîte

Commandé chez Orange, la boîte du téléphone n’est donc pas celle dessiné par Samsung. Mais ça on s’en fiche, du moment que le principal fonctionne, je ne vais pas me plaindre.

Pour le Galaxy S, Samsung s’est contenté du strict minimum. On trouve donc :

  • un chargeur secteur
  • une paire d’écouteur intra-auriculaires
  • un câble USB (qui a des soucis chez moi…)
  • un Galaxy S (ah ouf ! J’ai eut peur…)
  • les CD de Kies et les manuels, mais ça on s’en fiche.

J’aimerais également ajouter quelque chose qui se fait de moins en moins : le fait de pouvoir changer la carte microSD lorsque le téléphone est allumé. En effet, comme sur le Desire HD par exemple, il suffit d’ouvrir la coque et de changer les cartes. Aujourd’hui, la plupart des constructeurs insèrent la carte microSD sous la batterie, afin d’assurer la stabilité du système. Personnellement, ça m’a déjà servi, donc c’est un bon point je trouve.

Caractéristiques Techniques

Alléchant tout ça, non ? :razz:

Epaisseur et poids

Comme indiqué un peu plus haut, le Galaxy S, batterie comprise, ne pèse que 118 grammes. Franchement c’est incroyable et très surprenant une fois en main, c’est vraiment super agréable de le tenir avec son poids plume. Il pèse autant que le Defy, sauf qu’il est plus grand et plus puissant.

Au niveau de l’épaisseur, c’est aussi assez raisonnable. Toujours pour comparer, il est aussi épais que le Motorola Defy. Mais au niveau de la prise en main… c’est autre chose. Pour avoir eut les deux téléphones, je peux vous dire que le Defy est bien plus agréable à avoir en main, notamment par sa taille mais aussi par sa matière qui recouvre la coque arrière.

Connectiques

Faisons le traditionnel tour du téléphone, que l’on sache ce qui se cache sur les 4 côtés du téléphone. Commençons par sa tête, où on y trouve la prise Jack 3,5 mm ainsi que le port microUSB. En parlant de microUSB, mon câble USB qui était dans la boite ne marche pas pour le transfert de données, que ce soit par Samsung Kies ou en stockage de masse. Il ne fait que se recharger, et c’est tout.

Ensuite, sur le côté gauche du Galaxy S, on ne peut voir que les touches de volume. Comme d’habitude, il faut appuyer en haut pour augmenter le volume, puis en bas pour le baisser.

Enfin, le côté droit nous offre le bouton de démarrage de l’appareil, qui sert également à mettre en veille l’écran avec un simple appui. Bien sûr, on l’allume avec cette touche également…

Ecran

Le Galaxy S a beaucoup fait parler de lui pour son écran de très haute qualité : le Super AMOLED. C’est une nouvelle technologie de Samsung qui offre des couleurs extraordinaires, et aucune perte de couleur lorsqu’on le penche. Et si je ne me trompe pas, il consomme faiblement.

La résolution du téléphone est de 800 x 480 pixels sur un superbe écran de 4 pouces (l’un des premiers du marché).

Les touches tactiles et la touche physique sont très bien conçues, je n’ai rencontré aucun soucis avec ces dernières. Bon à savoir, et c’est seulement sous la version 2.2 Froyo, pour prendre une capture d’écran du téléphone il suffit d’effectuer la combinaison de touches suivantes : touche retour + touche accueil (bouton physique). Rien de compliqué. ;-)

Appareil Photo

La toile a également beaucoup réagi au sujet de l’appareil photo : eh oui, le Galaxy S ne comporte pas de flash. Quand je pense que celui du Defy vous broie les yeux… m’enfin.

A par ça, l’appareil photo est de 5 mégapixels et il fait vraiment de très belles photos. Au niveau des vidéos, c’est pareil, l’enregistrement en HD 720p est aussi génial, tant au niveau vidéo qu’audio. D’ailleurs, voici une vidéo de test : A venir.

Et aussi une petite photo de test :

[Photo de Test]

Interface Samsung Hub

« C’est pareil que sur iPhone !! » Je vous vois déjà venir. Ca n’aurait pas été autant médiatisé, je n’aurais même pas pensé à l’iPhone, sincèrement. Toute façon, si vous n’êtes pas content, Samsung vous a mis à disposition deux différents thèmes. L’autre est moins beau, mais bon…

Hormis cela, j’ai trouvé cette interface vraiment très jolie, très pratique, et aussi réactive et fluide. Seul petit bémol que je lui trouverais, c’est que la liste des applications se met mal à jour au niveau du triage… elle est censée rangé par ordre alphabétique mais ça n’est pas toujours fait correctement.

Ah oui j’oubliais, le Galaxy S contient 7 bureaux personnalisables. On peut en supprimer si on ne s’en sert pas de tous. :smile:

Navigateur

La navigation sur internet est un bon point sur ce smartphone. En effet, même si la page n’est pas chargé, le défilement ou le zoom avec le pinch-to-zoom n’est même pas fragmenté ! Le tout reste fluide le temps que la page se charge.

WiFi ou 3G+, le chargement est très rapide, aucun soucis de détecté de ce côté là.

Lecteur de musique

Contrairement à beaucoup de téléphone actuellement, le Galaxy S ne comporte pas d’application pour la reconnaissance des titres musicaux. Mais ça n’est pas un problème car il existe une application gratuite : Shazam, disponible sur le market.

Le lecteur offre donc ce qu’il y a de plus basique comme fonctionnalité : lecture aléatoire et lecture répétitive. Cependant, lorsque l’on branche les écouteurs, on peut activer un mode illustré par « 5.1« . Je le mets à chaque musique, je le trouve indispensable.

Le haut parleur est aussi très correct, et il ne fait pas vibrer le téléphone.

Conclusion

Quand on m’a annoncé que j’allais avoir ce téléphone dans ma poche, tous les jours, j’étais très content. Et mon humeur à propos ce téléphone n’a toujours pas changé !

Ce qui m’a vraiment plus chez ce téléphone, c’est sa fluidité avec les versions officiels, mais aussi et surtout l’enregistrement de vidéos en HD 720p. Je ne m’attendais pas à une qualité pareil sur le rendu…

Vous vouliez acheter le Galaxy S ? N’hésitez pas, en plus avec son design simple et épuré, vous aurez la classe. ;-)

Et prochainement… plusieurs impressions avec des accessoires !

  • Bon test mon ami 😉

  • JODIE

    Je suis decu de ce telephone qui est rempli de beug !! Deja qu’il n’a pas de flash en plus de sa il beug ..

    • Dalut, mets-le a jour vers Gingerbread. Chez moi je n’ai plus aucun beug. 🙂

  • archange

    Non j’ai mieux, achète toi un HTC DESIRE HD, le test arrive bientôt…