TEST – Royaumes d’Amalur : Reckoning

Slabre 2 mai 2012 1 commentaire (Participez !)
TEST – Royaumes d’Amalur : Reckoning

Me voici donc de retour avec le test d’un jeu, édité par Electronic Arts, qui a fait tout de même un peu parler de lui, et qui est souvent comparé à The Elder Scrolls… Mais cela c’est avec l’arrivée de Ken Rolston dans les studios de Big Huge Games, et qui a travaillé sur Morrowind et Oblivion, alors évidemment cela nous pousse à comparer les deux licences pourtant bien diférrentes, nous allons le voir…

Avant de commencer ce test, j’aimerais beaucoup remercier Idealo, un comparateur de prix  juste très pratique, avec qui j’ai inauguré un partenariat et c’est grâce à eux que j’ai pu testé les Royaumes d’Amalur : Reckoning (sur PS3), n’hésitez pas à aller chercher le meilleur prix de vos jeux sur Idealo !

Graphismes / Jouabilité :

Lorsque j’ai vu le trailer, le jeu m’emballait plutôt bien, les enchaînements à l’épée étaient beaux à voir, l’univers, la carte, c’était magnifique. Est-ce toujours le cas ? J’ai envie de dire que je m’attendais à quelque chose de trop bien finalement, certes l’environnement est vraiment très agréable à regarder, mais les textures, pour ma part, je les trouve pas trop soignées, surtout les personnages qui ne sont pas très bien réussis et qui ne montrent aucune expression lors des dialogues. Malheureusement il y a aussi du clipping de présent… mais le reste est tout de même potable et le jeu garde son petit côté fantaisiste, sans pour autant devenir un renouveau de My Little Poney.

Du côté de la jouabilité, je vais être encore plus cru, je n’ai vraiment pas été à l’aise avec ce moteur graphique… et je ne vous parle pas de la caméra, c’est une horreur, elle se positionne vraiment très mal et ça gâche pas mal le jeu… bon après les combats, les combos, sont très sympas à faire,  mais ça ne va pas plus loin que ça. Ce gameplay risque de bien faire baisser la note finale !

Les Royaumes d'Amalur : Reckoning

Bande Son :

Encore de la déception à ce point là… je n’ai pas trouvé les musiques bien adaptés à la situation. Les musiques en elles-mêmes sont bien, mais ce n’est pas celles qu’il fallait choisir à certains endroits… c’est franchement dommage de se rater pour ça. Ensuite nous en venons aux doublages français… eh bien je suis désolé mais ils sont horribles, je n’aime pas du tout ces voix, et alors ça ne colle pas du tout, mais alors pas du tout, avec ce que disent les PNJ… la bouche qui s’ouvre après ou qui se ferme avant… bref c’était vraiment pas top.

Scénario / Durée de vie :

C’est tout le contraire des précédents points… le scénario m’a beaucoup plus, malgré le fait que la jouabilité ne le sois pas. Pour ma part je n’ai pas joué aux Royaume d’Amalur auparavant alors je découvre la licence avec ce Reckoning, où l’histoire se concentre sur la légende de Kel Le Mort, mais je ne préfère pas vous en dévoiler plus que ça. En tout cas, sachez que le début n’est pas top, le didacticiel et la « préparation » au jeu est un peu ennuyante, mais après on se rend compte que l’histoire devient assez attrayante.

La durée de vie du jeu est correcte… si on se base sur Skyrim. Je veux dire par là, l’histoire principale ne tiendra pas plus de 6 heures, mais si on fait les quêtes annexes, on peut se rapprocher facilement des 20 heures, mais rassurez-vous je n’ai pas encore fini le jeu et je ne sais même pas si je vais le faire d’ailleurs. Pour les plus gros joueurs, il y a déjà une extension.

Les Royaumes d'Amalur : Reckoning

Conclusion :

Bien que je découvre la licence, j’en attendais trop de ce Royaumes d’Amalur : Reckoning, avec un trailer bien sympa, des vidéos de gameplays pourtant aguichantes. Beaucoup de points sont à revoir pour que le jeu se trouve parmi plus de mains de joueurs mais j’ai bien peur que ces points soient un peu trop nombreux.

Points Positifs

  • Un scénario agréable après le didacticiel
  • Une durée de vie tout à fait honorable
  • La sensation de défoncer du monstre plutôt pas mal

Points Négatifs

  • Des textures et la position de la caméra à revoir
  • Une bande son pas très soigné au niveau des dialogues et des morceaux pas très adaptés
  • Un didacticiel trop ennuyeux

Ma note :

12/20