TEST – Portal 2

Slabre 12 octobre 2011 1 commentaire (Participez !)
TEST – Portal 2

Voilà déjà quelques mois que le numéro 2 de la licence Portal de Valve (un des meilleurs développeurs pour moi) a fait son apparition (19 avril 2011), et je viens seulement de le finir, alors que je l’ai acheté en juillet (oui je ne suis pas trop pressé). Déjà, ayant terminé 2 fois le premier volet, je peux vous assurer que ce Portal 2 est un jeu bien plus abouti et aussi plus long, et encore mieux, car il y a même une histoire dans Portal.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Portal 2 (et son prédécesseur), c’est un jeu de réflexion qui a débuté sur PC. Nous incarnons une femme, choisie pour être le sujet de test d’Aperture Science. Vous devrez atteindre les sorties de chaque salle de test à l’aide de votre Portal Gun, qui permet de créer 2 portails et ainsi de franchir différents obstacles. Dans ce numéro 2, vous devrez une fois de plus échapper à GLaDOS, le « robot » qui dirige tout. Pour rappel, il n’y a que le numéro 2 qui est disponible sur PlayStation 3, Xbox 360, et bien sûr PC.

Graphisme / Jouabilité : 18/20

Comme à son habitude, Valve ne lésine pas sur les moyens et nous fait très souvent des jeux complets et satisfaisants (enfin c’est mon avis). Au niveau des graphismes, c’est très beau, il n’y rien à redire à ce sujet, je cherche la critique mais j’ai du mal à trouver. Du moins sur la version PC, celle que j’ai testée. Ne nous attardons pas là-dessus et voyons plutôt la partie gameplay. Valve a fait évoluer sa licence en intégrant plusieurs nouvelles choses, notamment les gels (rebondissants, accélération, etc.), les plaques de fois (qui nous propulsent en l’air), etc. Le moteur graphique est toujours le même depuis des années, Source Engine, mais je pense que c’est un mal pour un bien, certains joueurs aiment bien garder un même moteur sur plusieurs jeux. Et moi j’en fais partie ! Mais si on ne l’aime pas… on ne l’aime pas, et on rate tous les bon jeux de Valve.

Bande Son : 19/20

Là aussi je ne vais pas beaucoup trouver de point faibles. Les musiques collent parfaitement à l’univers de Portal, et sont même parfois plutôt sympathiques et j’ai déjà eut envie d’en réécouter quelques unes. Comme d’habitude, on redoute les voix françaises, surtout pour un jeu comme Portal, mais non, les voix sont très bien reproduites et respectent bien l’environnement du jeu.

Scénario / Durée de vie : 18/20

Faire un jeu de réflexion c’est cool, mais un jeu de réflexion avec une histoire et tout un scénario, c’est carrément génial ! Et le pire, c’est que cette histoire est prenante. Ce ne sont que des robots mais j’y ait pris goût tout de même, je n’ai même pas eut à joué le jeu, je suis rentré dedans comme n’importe quel jeu d’action. Mais pour le bien de tous, il faut avoir terminé le premier Portal du nom, car ce deuxième volet fait suite à l’histoire. Ensuite, la durée de vie a été accru par rapport au premier volet, j’irais même jusqu’à dire qu’elle a été largement doublé.

Conclusion :

Je suis très fier d’accorder un 18/20 à un tel jeu de réflexion. Encore un jeu qui vaut largement son prix comme cela se fait de plus en plus rare (30€ en dématérialisé sur PC) et à ne surtout pas manquer sous aucun prétexte.

  • Drow

    J’ai adoré, mais j’ai zappé le 1.

    J’ai quand même bien accroché à l’histoire.
    Comme tous les Valve récent je l’ai fini très rapidement.

    C’est captivant.