Test Kindle d’Amazon

Slabre 5 février 2012 11 commentaires (A votre tour !)
Test Kindle d’Amazon

Pour ce début d’année je me suis fait un petit plaisir avec une partie des sous que j’ai reçu à Noël, je me suis en effet acheté une liseuse électronique, la fameuse Amazon Kindle dont on parle beaucoup. Eh bien je vous en fait un test après un petit mois d’utilisation !

Préambule

Vous le saviez que je n’aimais pas lire ? Ce que j’entends par là, c’est lire des romans principalement (au contraire je lis des magazines informatiques avec plaisir), pour moi c’était (oui c’était) quelque chose dont on ne pouvait pas « prendre au sérieux » comme un film, je veux dire bien rentrer dans l’histoire, se laisser prendre par le suspens, etc. Cette idée là est parti de ma tête quand j’ai commencé à lire avec le Kindle.

Mais vous allez me dire, comment j’ai pu, à la base, acheter un outil pour lire alors que je n’aimais pas du tout ça ? Pour tout vous dire c’est à cause d’Eraziel et de JordanLAMFG (c’est toujours à cause d’eux), je leur expliquais (enfin j’essayais) pourquoi je n’aimais pas lire. D’un côté il y avait Jordan, qui ne comprenait même pas comment on ne pouvait pas aimer ça (à peu de mots près), et de l’autre Eraziel, à qui j’avais expliqué que je m’étais arrêter aux livres qu’on me proposait de lire en français à l’école, était plus compréhensif.

Dans les deux cas, ça m’a mit les boules, je trouvais pas trop ça normal non plus finalement. Rendez vous compte, sur Terre il y avait un énorme domaine, la littérature, et il était quasi inexistant pour moi. Maintenant ça a changé, mais bon, on en reparle dans la conclusion !

Packaging

Amazon m’a plutôt bien surpris au niveau du packaging ! J’étais toujours content de recevoir des colis Amazon dans des cartons toujours bien adapté (cette semaine j’ai reçu mon collector Fallout New Vegas, j’aurais parié qu’il avait été conçu exprès, les dimensions étaient exactement celles du collector), vous n’allez pas me dire le contraire, à quelques rares exceptions près. Le carton est assez petit, et assez solide. Pour l’ouvrir, il suffit de tirer sur une languette qui se déchire toute seule et vraiment proprement. Dès l’ouverture on a directement accès à son Kindle, protégé par un film de protection.

Design et Ergonomie

J’appréhendais un peu la première prise en main, surement comme quelques futurs acquéreurs de la liseuse, je me demandais si elle avait l’air costaud, si on allait pouvoir bien tenir la liseuse confortablement, si les boutons de « Page suivante » et « Page précédente » étaient facilement accessibles avec mes mains (je n’ai pas de grandes mains).

Eh bien vous allez être tout aussi rassuré que moi quand vous allez la toucher, cette liseuse est vraiment très bien conçu et putain qu’elle est confortable ! Tu t’allonges, tu la tiens d’une main et t’as accès aux deux boutons pour changer de page, c’est pas génial ça ? Il faut dire que c’est aussi très bien pensé : de chaque côté de la tablette sont disposés ces boutons, oui ils sont répétés, on les a en double. Ca à une double utilité : si t’es gaucher, ou alors si t’en as marre de la tenir de la main droite, tu changes de main (dit comme ça c’est nul, mais croyez-moi quand on lit c’est bien sympa).

Au niveau des matériaux, Amazon a choisi un gris assez foncé mat, qui entoure l’appareil, et un autre gris, plus clair et métallique. Franchement, sans mentir, on est assez proche de la qualité des produits HTC ou encore Apple. Il a très jolie finition, la prise en main est agréable, l’appareil tient bien en main et globalement je le trouve bien pensé par rapport à la disposition de vos doigts. Donc si vous faites plus d’1m65, ne vous inquiétez pas vos mains seront assez grandes. Mais malheureusement il y a un petit hic dans cette presque perfection : les boutons de navigation (Retour, Menu, Home, les boutons de déplacements), situés sur le devant de l’appareil, sont, je dois le dire, d’assez mauvaises factures. C’est dommage, ils font un bruit quand on appuie dessus, j’irais jusqu’à dire que ce sont presque les boutons que l’on met sur les jouets des mômes. Hormis cela, c’est du tout bon ne vous inquiétez pas.

Et techniquement ?

Eh oui, qu’est-ce qu’il peut y avoir finalement à l’intérieur d’une solide liseuse ?

Tout d’abord, il y a une innovation technologique au niveau de l’écran : en effet c’est un écran « E-Ink« , que l’on peut qualifier d’encre électronique. Aux premiers abords c’est compliqué, mais en fait c’est très simple. Ce type d’écran peut se comparer au vrai papier que l’on retrouve dans les livres, en effet il n’y a pas de rétro-éclairage et donc cela supprime toute agression pour l’oeil humain. L’écran est logiquement mat, s’il n’y a pas de rétroéclairage, il faut de la lumière (comme sur papier) pour pouvoir lire. L’avantage de l’E-Ink est de ne consommer du courant lorsque l’on tourne une page, c’est le principe de l’encre électronique. Le mode veille est d’ailleurs illustré par un wallpaper (voir l’image au-dessus) et ne consomme rien non plus, c’est d’ailleurs comme ça qu’on la réceptionne, on se demande s’il y a une autre protection en plus du film…

Et là vous vous demander combien de temps peut-on donc laisser le Kindle sur batterie ? A raison de 30 minutes de lecture par jour, le Kindle peut tenir jusqu’à 1 mois sans être recharger. C’est-à-dire que si vous rester dans ces temps de lectures quotidiens, 12 recharges complètes suffiront en une année… c’est fou ! Mais ça reste logique… oui ça reste logique, le système d’exploitation n’est pas non plus Android ou iOS, loin de là.

J’allais oublier, le Kindle est livré avec un câble USB/Micro-USB et ça c’est génial ! Amazon marque un gros point ici, si vous avez le malheur de perdre ce câble, il y a celui de votre smartphone, ou au pire ça se retrouve vraiment très facilement (les prises propriétaires c’est mal… non je ne vise pas Apple). En plus il est blanc, ça change et ça fait plaisir.

Le système d’exploitation

On reste sur quelque chose de simple, pratique, bref quelque chose qui suffit largement  à ce que l’on veut. C’est sûr que l’on aurait aimer quelque chose d’un peu plus réactif mais ma foi, les 95% de notre temps se passent sur la lecture, donc bon, on s’en fiche un peu, mais quand même…

Le Kindle inclue un dictionnaire de définitions qui se révèle vraiment très pratique, surtout à moi. Il suffit de se diriger avec la « croix » directionnelle sur le mot qu’on est sensé ne pas comprendre, et paf, magie, il nous donne une définition claire et concise. C’est taupe coule.

Il m’étais aussi impossible de ne pas vous parler du service Amazon Whispernet. En fait, à la base, votre Kindle est affilié au compte Amazon avec lequel vous l’avez acheté. Grâce à cela, dès que vous allez acheter un livre (aussi bien sur l’ordi que sur la liseuse), il sera automatiquement téléchargé sur le Kindle, à condition d’être connecté au WiFi. Même plus besoin de câble USB, c’est génial…

J’aimerais ajouter une petite remarque au niveau des prix des livres numériques sur la boutique Amazon. L’entreprise à laissé le choix aux éditeurs de fixer eux même leurs prix, c’est donc très agréable de voir des prix jusqu’à 20€ moins cher que la version papier (comme le livre HTML5/CSS3 de Mathieu Nebra du Site du Zero), mais autant il y en a qui baisse à peine de 2€ quoi… (vous en rencontrerez plein).

Conclusion

La liseuse électronique est pour moi une excellente alternative à ceux qui sont dans le même cas que moi, ou alors qui se lassent du papier, j’espère réellement que cela va se démocratiser. Mais d’un autre côté je reste dubitatif car les grands auteurs vont commencer à se méfier du piratage des livres… oui ça commence déjà malheureusement.

Pour ma part, j’ai déjà lu 2 petits livres et j’ai vraiment apprécier, et cela bien sûr sans me niquer les yeux, c’est très plaisant et on y prend vite goût. Je me surprend moi-même et mes parents sont aussi surpris, ils ne m’ont jamais vu plonger dans un livre… Et grâce à moi, mon frère s’en est payé un également. Vous pouvez acheter le Kindle au petit prix de 99€ sur Amazon bien évidemment.

PS : A certains moments lorsque l’on change de page, le Kindle fait un court écran noir. Ne pas vous inquiétez c’est normal, c’est pour rafraîchir l’écran et effacer l’encre précédemment inscrite.