Need For Speed Most Wanted : un véritable retour aux sources ?

Slabre 3 novembre 2012 1 commentaire (Participez !)
Need For Speed Most Wanted : un véritable retour aux sources ?

A l’époque de la PSP, j’ai eu la chance de jouer à Need For Speed Most Wanted 5-1-0. Si vous aussi, vous vous souvenez de la BMW, la voiture phare du jeu. Enfin bref, j’appréciais beaucoup conduire et semer les flics sur ce premier Most Wanted.

Honnêtement, lorsqu’Electronic Arts a annoncé un remake de ce jeu, j’étais on ne peut plus heureux. Mais je me suis tout de suite un peu calmé quand j’ai su que c’était Criterion Games qui le développait. Non pas parce que je n’aime pas leur dernier Burnout Paradise, au contraire, j’aime beaucoup ce jeu, mais j’avais surtout peur de ne pas du tout retrouver ne serait-ce qu’un petit pourcentage du gameplay et de l’environnement du premier Most Wanted. J’étais vraiment sceptique à ce sujet et je redoutais beaucoup d’être déçu.

31 octobre, le nouveau Need For Speed : Most Wanted sort et je suis déjà dessus. Les premières impressions ont été très bonnes. J’ai réussi à retrouver l’univers du premier Most Wanted, mais pas tant que ça non plus. Au niveau de Burnout Paradise, il est bien évidemment présent sur certains points, mais pour être franc, je ne l’ai pas plus retrouvé que ça, et je peux vous le certifier après avoir fumé le jeu ces derniers jours…

La police est bien présente et ne vous lâche pas si facilement selon votre niveau d’alerte (de 1 à 6, je n’ai atteint que le niveau 5 et je n’ai réussi à m’en sortir). Il y a même des fois où la poursuite est tellement longue que l’on pourrait abandonner. Ce point ne me dérange pas du tout : ça fait un peu comme GTA IV, c’est un réel plaisir de se balader partout dans la ville pendant des heures entières, aussi sur les autoroutes, sans oublier de se faire flasher tous les kilomètres… Ah oui d’ailleurs, ça m’a fait marrer cette histoire de radar, au moins le jeu s’est modernisé et ça fait plaisir à voir.

Je ne critiquerais pas non plus la qualité graphique du jeu, c’est d’une beauté vraiment exceptionnelle (en tout cas sur PC), c’est même pratiquement indescriptible, mes yeux ne croient toujours pas ce qu’ils ont vu. Plus sérieusement, les textures sont magnifiques, notamment la texture des routes, surtout lorsqu’elles sont humides, c’est très jolie. La gestion des dégâts est elle aussi superbe, quoique nos voitures paraissent parfois un peu trop résistantes.

En plus de ça, le gameplay complète parfaitement le jeu. Mais certains points fâchent : j’ai constaté un léger retard entre l’action du joueur sur la manette et l’affichage à l’écran. Il faut s’y habituer, ce n’est qu’une histoire de temps. A part ça, faire des drifts sur plusieurs centaines de mètres est un pur régal. Certains trouveront qu’ils sont même trop simples, mais comme je ne suis pas un joueur qui recherche la difficulté, j’adore tout simplement.

En conclusion, je n’ai pas vraiment retrouvé l’esprit du premier Most Wanted, ni celui de Burnout, mais plutôt un nouvel univers qui me plait tout autant. Je félicite donc l’équipe de Criterion Games, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant apprécié un Need For Speed. C’est dans ces moments que j’apprécie beaucoup le jeu vidéo.

Mise A Jour : J’actualise mon article juste pour parler de la version tablette que j’ai pu tester. Elle est, elle aussi, très très bonne, certes moins complète évidemment, mais c’est un régal pour un jeu tablette, et vraiment bien fait. Mon processeur Tegra 3 arrive à le faire tourner sans problème, même si ce n’est pas du 30 fps de base, c’est tout à fait jouable.