Le déploiement de la fibre optique en France

Slabre 27 février 2014 2 commentaires (A votre tour !)
Le déploiement de la fibre optique en France

C’est quoi la Fibre Optique ?

La fibre optique est un fil de verre très fin qui a la particularité de conduire la lumière. Quel rapport avec la connexion internet me direz-vous ? Cette lumière est codée et peut véhiculer beaucoup plus d’informations que le cuivre standard, et ce beaucoup plus rapidement. La fibre optique nous permet d’avoir un débit très important en réception mais également en émission.

fibre-optique

Ce fil de verre (50 µm) est entouré d’une gaine protectrice plus grosse que lui.

  1. Début du déploiement : le déploiement de la fibre débute dans un Point de Mutualisation (l’endroit où s’effectuent les connexions entre les différentes fibres) qui se trouve soit au pied de l’immeuble, soit en tant qu’armoire de rue, ou bien le NRO lui-même.
  2. Déploiement de la zone : ensuite c’est le Point de Branchement Optique qui réalise un point d’interconnexion entre le réseau de l’immeuble et les câbles de raccordements des abonnés.
  3. Arrivée des opérateurs : le NRO (Nœud de Raccordement Optique) est l’endroit où se trouvent les équipements actifs et passifs du réseau qui délivre la connexion internet chez l’abonné. C’est là que l’opérateur active les accès.
  4. Raccordement Final des logements : La fibre, dotée d’un connecteur fibre optique, est branché sur le PTO (Prise Terminal Optique doté d’une sortie RJ45). Ensuite l’abonné branche la box de l’opérateur à l’aide d’un câble RJ45 (Ethernet).

En comparaison avec l’ADSL, les débits maximaux en réception de la fibre sont de 2,4 Gbit/s et en émission de 1,2 Gbit/s. Aussi, la distance qui nous sépare du NRO n’aura aucun impact sur notre connexion comparé à l’ADSL où un affaiblissement était présent. Sachez que la fibre optique n’est pas sensible aux phénomènes électromagnétiques.

Les différents types de Fibre Optique :

  • FTTH (Fiber To The Home) : Le plus connu et le plus performant, on le traduit par « fibre jusqu’au domicile ». L’abonné est directement raccordé à la fibre optique chez lui.
  • FTTB (Fiber To The Building) : Dédié aux immeubles, la connexion en fibre s’arrête au bas de l’immeuble, et un équipement de plus est requis pour la distribution chez les abonnés.
  • FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) : Ici la fibre est reliée jusqu’au dernier amplificateur, un câble coaxial est utilisé pour l’installation chez l’abonné.
  • FTTO (Fiber To The Office) : c’est une offre réservé aux professionnels.
  • FTTC (Fiber To The Cabinet) : La fibre relie la boucle nationale d’un FAI, c’est seulement qu’une paire de cuivre VDSL2 prend le relais jusqu’au domicile de l’abonné.

Cette liste est non exhaustive, et il existe aussi plusieurs genres de chaque type. Par exemple, pour la FTTH il existe la FTTH dédiée et la FTTH partagée…

Le déploiement de la fibre optique

Venons-en aux chiffres qui nous viennent directement de l’ARCEP avec son dernier rapport datant du 3ème trimestre 2013.

Le 30 septembre 2013, on comptait pas moins de 1,8 million d’abonnés au Très Haut Débit en France (2,74% des français), soit une hausse de 24% en un an (355 000 abonnés de plus). C’est avec joie que l’on apprend que c’est la FTTH qui grimpe le plus vite avec pas moins de 465 000 abonnements (+ 50 000 abonnés en un trimestre).
Malgré les énormes investissements des opérateurs ainsi que des départements pour la fibre, le déploiement est très long. Cela se traduit par le fait qu’il faut couvrir le territoire entièrement. En comparaison avec l’ADSL, cela prend plus de temps car la technologie utilisée pour l’ADSL (le cuivre) est la même que celle que pour les téléphones fixes, de ce fait le déploiement a été moins long.

Bien sûr, aujourd’hui ce ne sont que dans les grandes villes que la FTTH est présente. Logique puisque plus dense. De plus, en campagne, les distances qui séparent les Points de Mutualisation et les logements est plus grande, l’installation est au final plus chère. En ville chaque PM abrite jusqu’à 1000 connexions, et en zone rurale 300 connexions. C’est une fois de plus logique que les opérateurs choisissent en premier lieu des zones rentables, cependant certaines collectivités ont peur que les opérateurs délaissent trop longtemps les zones rurales… Affaire à suivre.

Rendez-vous, je pense, dans une dizaine d’années, où l’on sera tous fibrés !

hd-thd-t3-2013-gros-reseaux_FttH

  • Article très intéressant. Je ne savais pas du tout qu’il existait plusieurs types de fibre optique. En ce qui concerne l’accès des ruraux au réseau fibré, c’est toujours le même problème: doit-on essayer de répartir équitablement les réseaux (de communication ou de transport) ou doit-on les concentrer dans des pôles (les grandes villes) afin d’être plus compétitifs et de s’intégrer dans la mondialisation?

  • Eric

    Article qui résume bien les différentes technologies disponible en France. En ce qui concerne le FTTH dédiée (ou P2P pour point à point), c’est le must en terme de raccordement. Malheureusement, je crois que seul Free déploie de cette façon mais vu à la vitesse ou ils vont … y’a un site pas mal pour comparer les offres dispo : LIEN SUPPRIME